Comment j’ai pu oublier l’essentiel dans mon dernier article.

Sisi.

Mercredi dernier, je suis allé au Louvre. Et ce, pour la toute première fois de ma petite vie. Au départ, j’étais un peu sceptique. Le hall où se trouvait la billetterie était extrêmement bruyant, c’était une vraie galerie commerciale, et j’avais peur que ce soit pareil une fois dans le musée. Mais pas vraiment.

J’ai commencé par les appartements de Napoléon III. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il vivait à l’aise. Très à l’aise. Une prtie somme toute sympathique qui n’a pas été sans me rappeler la visite d’un château dont j’ai oublié le nom, à Brighton.
Ensuite, je ne me souvient plus exactement du chemin que j’ai pris, mais j’ai fini par atterrir dans les galeries des grandes peintures. Vous savez, les trucs super connus, Le Radeau de la Méduse, la Joconde, La Liberté guidant le peuple, tout ça… C’était assez sympa, certaines oeuvres étaient vraiment sublimes… mais c’était noir de monde. Des classes entières de collégiens / lycéens et des cars entiers de touristes. Pas très agréable au final. Et la Joconde. La fameuse Joconde. Et bien cela va sans dire que j’ai été terriblement déçu en la voyant. Enfin, en l’apercevant de quelques mètres, plutôt. Mais tout de même. Elle est vraiment minuscule, on dirait presque un timbre tellement elle est ridicule. Je ne comprends pas tout le buzz qu’il y a autour de ce tableau que j’ai vraiment trouvé banal à côté d’autres, vraiment plus agréables et superbes à regarder. Alors ouiiii, Mona Lisa a été peinte par Le Grand Et Fameux Léonard De Vinci. Ok.
Mais certaines oeuvres de Delacroix étaient vraiment plus belles. Plus claires, plus précises, plus colorées, plus vivantes…

Je suis ensuite allé faire un tour du côté égyptien. Alors là, c’était assez agréable aussi. En fait, les objets d’arts qui y sont présentés ne sont pas vraiment (ou moins que dans les autres parties du musée) axés sur la divinité ou l’irréel. L’art égyptien est plus terre-à-terre, il représente plus facilement des scènes réelles, de la vie quotidienne… Comme en témoignent par ailleurs les écrits manuscrits qui s’y trouvent.

Ensuite, je suis passé à l’étage où se trouvaient toutes les autres peintures. A noter que c’est le troisième, que je ne savais pas qu’il y avait des escalators, et que c’était haut. MAIS BON mon esprit d’artiste a pris le dessus, et tant mieux !

De très beaux tableaux ici aussi, surtout d’origine française. J’ai notamment noté un tableau de Mathieu Le Nain, L’Allégorie de la Victoire, datant du XVIIè siècle, que j’ai vraiment apprécié. La symbolique y est vraiment évidente et bien représentée.
Après, il y avait aussi des Muses, des bouquets de fleurs ou d’autres scènes irréelles, mais toujours très joliment reproduites.
J’ai également remarqué le portrait de Madame Pasteur, dont j’ai oublié l’auteur, vraiment excellemment bien réalisé lui aussi à mes yeux.

Ha sinon, j’ai aussi fait un tour du côté de l’antiquité non-égyptienne, où j’ai pu retrouver La Vénus de Milo ainsi que Psyché ranimée par le baiser de l’Amour, très belle représentation.
Voilà un petit cocktail (ayant eu une flemme immense de mettre en ligne mes propres images, je reprends celles du site officiel…)

Psyche
Psyché ranimée par le baiser de l’Amour
Meduse
La Radeau de la Méduse
Liberte
La Liberté guidant le peuple
Victoire
L’Allégorie de la Victoire
Pasteur
Madame Pasteur

C’était donc une première visite très agréable, très instructive et très intéressante !
Et en solitaire, qui plus est !